Les comptines pour enfants, cette arnaque

Je ne suis pas la première à traiter du sujet (comment j’me la joue journaliste !), mais nous nous sommes souvent fait la réflexion avec mon zhom… Il fallait donc que j’écrive quelque chose…

On chante tous des comptines à nos enfants… Et ils les adorent. Mais faut dire qu’une fois le premier couplet terminé… On n’en connaît pas forcément toujours toutes les paroles… Ceci dit, des fois, c’est pas si grave. Car quand on se penche sur certaines d’entre elles, on remarque qu’elles sont assez… sombres et pas toujours un vrai modèle d’éducation !

Quelques exemples ?

Fais dodo

Un jour alors que j’avais mis un CD de comptines à Canaillou dans la voiture (si j’te jure j’ai fait ça… J’ai des tendances suicidaires parfois, je l’admets…), la chanson « Fais dodo » tournait et je chantais gaiement au plus grand bonheur (ou pas…😆) de Canaillou. Une fois passé le traditionnel « Maman est en haut, Qui fait des gâteaux, Papa est en bas, Qui fait du chocolat », moi, j’suis larguée. Je m’arrête donc de chanter pour écouter la suite…

Si tu fais dodo,
Maman vient bientôt,
Si tu ne dors pas,
Papa s’en ira

Je sais que parfois, le chantage peut aider à faire obéir les enfants… Mais moi je ne le menace pas d’être abandonné par son père !! J’suis plus soft: « attention, si tu continues j’appelle le loup et il va te manger !!! »… OH ÇA VA ! Je plaisante, t’as pas d’humour !! Non j’suis plus du genre à le priver de dessert (bah oui c’est un glouton ! Je pique là où ça fait mal hein !! 😆)

Du coup comme j’me vois mal changer ça à Canaillou au coucher (parce que j’ai envie de passer une bonne nuit), je continue de m’arrêter au premier couplet…! 😂😂

Il était un petit navire

Voilà une autre comptine super flippante !!! Elle est toute mignonne au début:

Il était un petit navire
Il était un petit navire
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué
Ohé, ohé…

Un début de comptine tout ce qu’il y a de plus « normal »… J’veux dire, avec des paroles profondes et originales… 😅

Et puis quand tu entends la suite tu commences à te dire que celui qui a écrit les paroles était sûrement un peu timbré sur les bords ou issu d’une famille dont les mœurs étaient… comment dire… intrigantes… différentes…

Le voyage commence à être long, puis ils manquent de bouffe, alors au lieu d’aller faire les courses de pêcher ou de rentrer au port, ils se demandent… qui ils vont manger !!! Normal quoi ! Ils tirent à la courtepaille, et pas d’chance pour le gosse, c’est lui qui va passer à la casserole… Et du coup, une grande question se pose:

On cherche alors à quelle sauce
On cherche alors à quelle sauce
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé
Ohé, ohé…

Gloups !! 😱😰 La chanson vire en une sorte d’ode au cannibalisme !!!! Après faudra pas s’étonner si un jour on retrouve un gamin en train de bouffer sa sœur parce qu’il n’avait plus de BN !! J’dis ça j’dis rien…!

Promenons-nous dans les bois

La fameuse… Je passe mon temps à expliquer à Canaillou que non, le loup n’existe pas (du moins pas comme il l’entend), et qu’il peut regarder sous son lit, qu’il n’y a personne… Et après tu te rends compte qu’il apprend au RAM (Relais des Assistantes Maternelles) des comptines telles que « Promenons nous dans les bois »…

Pour rappel, les paroles ça donne ça:

Prom’nons-nous dans les bois
Pendant que le loup n’y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait,
Mais comme il n’y est pas
Il nous mang’ra pas.

Les enfants répètent inlassablement (à notre plus grand bonheur !!! 😅) « Loup y es-tu ? Que fais-tu ? Entends-tu ? » le temps que le loup enfile son slaïp, sa ch’mise et ses pompes, pour qu’au final il termine par « Je prends mon fusil, j’arrive ! ». Donc en gros, le loup, en plus de porter une culotte et des lunettes, il a un fusil et il va tuer les enfants !! Et moi, je rame ensuite à lui expliquer que le loup est un mec sympa !

Il était une bergère 

Alors là on atteint le summum… On pense qu’elle est mignonne la p’tite bergère qui garde ses moutons et qui fait du fromage… Mais quand son p’tit chat ose mettre le menton (pourquoi le menton au fait ?!) dans le lait, là elle se transforme…:

La bergère en colère
Et ron et ron petit patapon
La bergère en colère
Tua le p’tit chaton ron, ron
Tua le p’tit chaton.

Rien que ça !!!! Merci l’exemple ! Je soule Canaillou avec mes « laisse le chat tranquille, ne lui tire pas les poils » et cette connasse coquine de bergère, elle, tue le chaton carrément ! Et puis alors comme on n’est plus à ça prêt… Elle décide d’aller se confesser, et là, le père, lui répond:

Ma fille pour pénitence
Et ron et ron petit patapon
Ma fille pour pénitence
Nous nous embrasserons
Ronron

Ok ok… »T’as tué le chat ? Viens là que je t’embrasse !! » Merci le modèle d’éducation…! Et toi après, tu rames pour que ton gosse ne tape pas, ne morde pas, ne griffe pas…!

Bon du coup, maintenant, je regarde les paroles des comptines avant de les chanter à Canaillou… Mais chez nous, celles qu’il préfère sont « Pirouette cacahuète », « Meunier tu dors »et « Ainsi font font font »…

Et chez toi, ça chante quoi ?

⭐️ Lilie ⭐️

PS: venez me faire un coucou sur Facebook et Instagram ! Et si vous avez aimé, dites-le en partageant !

Publicités

12 réflexions sur “Les comptines pour enfants, cette arnaque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s