Être grand frère | Selon Canaillou

Devenir grand frère, comme ça du jour au lendemain à tout juste 2 ans, alors qu’on est soit même encore qu’un tout petit bonhomme, ce n’est pas si simple !

Les premiers mois à la naissance de ma Madeleine, c’était vraiment dur. Canaillou a toujours été mignon avec sa petite sœur, mais c’est à nous qu’il en a fait baver. Sérieusement.

On le comprend. Être grand frère c’est un sacré chamboulement. Mais il a quand même très vite su tirer bénéfice de ce nouveau statut. Et on voit qu’il y prend goût et s’affirme un peu plus chaque jour en tant que tel.

Depuis qu’il est grand frère, il ne cesse de faire le clown pour amuser sa sœur et la faire rire. Et comme elle est bon public, ça marche à tous les coups ! Il invente toujours de nouvelles façons d’attirer son attention, et essaie par la même de l’embarquer dans toutes sortes de jeux ou de lui faire faire des bêtises. Et il n’a pas beaucoup besoin de la forcer !

Ça, c’est l’un des mauvais côtés… il lui montre toutes les bêtises possibles, au risque parfois de se faire fâcher. Dernièrement, il a commencé à sortir les DVDs de la bibliothèque, sous le regarde attentif de sa soeur. Bien entendu, la madeleine voyant faire son frère a voulu en faire encore plus et a carrément vidé tous les DVDs des étagères !

Mais bon, ça vaut quand même le coup de se faire fâcher de temps en temps… car à côté de ça elle lui permet de finir ses assiettes quand elle n’en veut plus ! « Elle en veut plus Maman ? J’ai qu’à le finir si tu veux ! » Bah voyons ! Faut pas te forcer surtout !

Ce qu’il aime le plus je pense c’est faire le Papa. La fâcher quand elle fait une bêtise, la mettre au coin même ! Lui dire que c’est lui qui commande et qu’elle n’a qu’à bien se tenir ! Comme un petit besoin de s’affirmer on dirait ! Mais ça ne va pas durer, car la demoiselle commence elle aussi à s’imposer et n’hésite pas à riposter si besoin. Il a pris un coup de doudou l’autre soir, il s’en souvient encore je crois…!

Mais sa bienveillance n’est quand même jamais bien loin. Il adore l’aider et prend (des fois) soin d’elle. Il lui propose son aide pour enlever ou mettre ses chaussures, partage avec elle ses biscuits salés, lui trouve son doudou et sa sucette quand elle a un gros chagrin… Il est très attentif à ses besoins, c’est choupinou à voir.

Finalement tout ça se fait naturellement et sans effort, les pitreries comme les douces attentions.

Mais il y a tout de même quelque chose de plus difficile et de moins inné. De plus frustrant et de moins plaisant: partager sa Maman. Depuis qu’il n’est plus seul, c’est clairement le plus dur pour lui. Lui qui est si exclusif… lui qui a un besoin constant de se sentir au centre de notre attention.

Cette frustration se manifeste la plupart du temps par des débordements dans son comportement. Il commence à faire le fou, à s’exciter, tout ça pour attirer notre attention. Il a besoin de nous faire sentir sa présence.

Y’a pas de doute, grandir est la plus belle mais aussi la plus difficile des aventures !

💛 Lilie 💛

Rdv sur Facebook et Instagram !

Publicités

Une réflexion sur “Être grand frère | Selon Canaillou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s